ayamun  CyberRevue de littérature berbère

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Barre tifina.jpg

 

13ème année

 

Numéro 66  Novembre 2013

 

Email :  ayamun@hotmail.com

Retour à Bienvenue            Pétition

 

 

 

Tidlisin nniḍen : http://www.ayamun.com/telechargement.htm

  Prénoms algériens authentiques

Sommaire:

 

1°) Le texte en prose : Ccix Aḥeddad (tukkist) sɣur Mohand Ait-Ighil

2°)  L’étude  :   awalen iqburen neɣ imaynuten deg ungalen-nneɣ, sɣur Ɛ.Mezdad   (Aḥric 1)

3°) L'article : Prénoms amazighs : le HCA appelle aux «état généraux de l’état civil»,par Fatima Arab

) L 'évocation : Sliman AZEM, TADIWENNIT RADYU AFRIC

5°) L'interview : Le poète Ahcène Meriche à coeur ouvert, par Med Amrous, Le Matin 19-09-2013

6°) Tidlisin nniḍen, en PDF :       La liberté de la personne humaine.pdf

 

7°) Le poème :  « Ɛebdelḥamid Benzin », asefru n  Ɛebdella Ḥaman, Numdya, Wehren

 

Adresse de messagerie électronique 

 

 

 

Retour en haut

Numéro 66  Novembre 2013

 

Le  texte en prose : 

 

CCIX AḤEDDAD

(taceqquft umezgun)

 Sɣur AIT IGHIL MOHAND

 

 

Description : Description : Description : Description : Description : Description : CCix Ahed

 

 

SCENE 11

(CCIX AEDDAD – MED LEMQEDDEM – MUHEND U-LḤUSIN)

LEMQEDDEM: Ata da, Muḥend u-Lḥusin n Yigawawen.

CCIX AEDDAD: Siwel-as a d-iqeddem.

MUEND U-LUSIN: Mselxir a Ccix!

CCIX AEDDAD: Mreḥba yes-k. Twalaḍ i yuɣen tudrin-nneɣ ?

MUHEND U-LḤUSIN: Walaɣ. Ula d ljiha-nneɣ ur temniε ara.

CCIX AEDDAD: A Muḥ wat Lḥusin, ilaq a d-nexdem kra. Ur nezmir a nettwali deg yir-lecɣal dehmen amnar, a nernu a nesusem, a neqbel. Ilaq a nwali amkan i ɣ-fkan imezdaɣ n tmurt n Leqbayel.

MUHEND U-LḤUSIN: Walaɣ, i k-qareɣ. Maεna acu yellan ɣur-neɣ, neɣ s wacu nezmer a nemager lecɣal ?

CCIX AEDDAD: Labud lhemm-a i d-yersen ɣef tmurt n Leqbayel, d nekni ara s-d-yafen tifrat !

MUHEND U-LḤUSIN: Anect-a ẓriɣ-t ula d nek. Maεna ilaq a nemserḍa qbel s wawal.

CCIX AEDDAD: Ur d-yeggri lweqt i wawal !

MUHEND U-LḤUSIN: Rray aseεdi seg wawal i d-iteffel.

CCIX AEDDAD: Ula d Arumi, yebda tikli, ur yettraji. Lecɣal-is yebda-ten irkelli!

MUHEND U-LḤUSIN: Ẓriɣ i k-qareɣ, ula d nek walaɣ.

CCIX AEDDAD: Anaɣ twalaḍ ayen i ɣ-yesdukklen yugar ayen i ɣ-iferqen !

MUHEND U-LḤUSIN: Ẓriɣ, nnif d ddin zwaren, qnen-aɣ-d ɣur-sen.

CCIX AEDDAD: Ihi, acu tettrajuḍ a tesiwleḍ mgal Arumi ?

MUHEND U-LḤUSIN: Akken i k-nniɣ ayen i ɣ-yezdin, yugar ayen i ɣ-ixulfen…

CCIX AEDDAD: Anaɣ ula d Rebbi, iwessa ɣer ljihad !

MUEND U-LUSIN: La k-qareɣ anect-a akk ẓriɣ, maεna imesdurar ur zmiren i uxsim yecban Arumi.

CCIX AEDDAD: I tura amek i twalaḍ tadyant ?

MUEND U-LUSIN: Tura a k-iniɣ :

Atan walaɣ asif yeḥmel,

Mačči d kra, akken a d-yeqqel.

Ma d lɣaci d lexwan,

Yal wa yexdem ayen i s-yehwan.

Γer trad :

Ur ten-dehmeɣ,

Ur ten-ttqaraεeɣ.

CCIX AEDDAD: I lecɣal n lurad-inek, a Muḥ wat Lḥusin ? Ata teffɣeḍ i webrid n ṭariqa. Ma lexber i yi-d-yewwḍen iseḥḥa!

MUEND U-LUSIN (yewhem): …!

CCIX AEDDAD: Lexber-a d win i d-yeqqaren belli tettakkeḍ lewrad s ufareẓ n tmellalt. Yella waya?

MUEND U-LUSIN: Anɛam a ccix, wiyi d lehḍur izuzur fell-i Ccix ℇacur n taddart At Buteččur.

CCIX AEDDAD: Amek, ɛni d lekdeb?

MUEND U-LUSIN: Anɛam a ccix:

Ccix ℇacur,

Berka-t laɛcur

Aḥeq at Buteččur:

Ccix Muḥend, ma yečča laɛcur

Ay axxam-ik ay Aḥeddad

A d-yeqqim al’ahicur.

CCIX AEDDAD: Yah a Muḥend, ɣer waya i d-truḥeḍ? Tebɣiḍ a nemsengar? Ihi:

Aḥeq at zzan,

D imeḥzan

D kra yettɛezziren i yetran:

Ar axxam at Lḥusin,

Arrac ur ten-rebban!

MUEND U-LUSIN ΓER ULMNAR N UFRAG N UXXAM N CCIX AḤEDAD. ITEDDU AD YEFFEΓ. IMUDD I LEMQEDDEM 01 TEXRIṬ

MUEND U-LUSIN: Nwiɣ a nemeslaḥ. Waqila xaṭi; mazal lawan. (Yeddem-d takemmust yisurdiyen, yefka-tt i Lemqeddem)

Atnad letman-ik,

Kkseɣ-ten ɣef yiri-w,

Rriɣ-ten ɣef yiri-k.

CCIX AEDDAD: Ruḥ, a k-ineɣ Rebbi d amengur!

MUEND U-LUSIN: Ruḥ ad yeǧɛel Rebbi

Axxam-ik d aɣrib.

 

 

 

Retour en haut

Numéro 66  Novembre 2013

L’ étude :

awalen iqburen neɣ imaynuten deg ungalen-nneɣ

               sɣur Ɛ.Mezdad  

 

 (Aḥric 1)

     Français – Kabyle :

 

1              abcès                                                                      tasegrurt

2              abolir                                                                      ser, asar

3              abondance                                                        lufa

4              absinthe                                                        tamemmayt

5              accélerer                                                        ckeḍ

6              accepter                                                        ssiden                            

7              accouplement                                                        ţemkina

8              acteur                                                                      asebdar

9              adhérents                                                        imeltaɣen

10            adieux (faire ses)                                          asifeḍ

11            aide, secours                                                        amallal

12            air, souffle                                                        azwu

13            ambiance, milieu sytème (par extension) : yesswaɣ            

14            ambition                                                        tazitla                            

15            âme, le moi                                                        iman 

16            angoisse                                                        asɣedlilef, isni

17            anneau                                                                      azag, izaggen 

18            bénéfice, économie                                          abaɣur 

19            blessure                                                        tiggest

20            bœuf (de labour)                                          ayug                              

21            bronzer, brunir                                                        asinzwen

22            brouillard, inquiètude                                          aɣemlil                           

23            bureau                                                                      asufelaru

24            but, objectif                                                        iswi

25            cadeau                                                                       asefk                             

26            camp                                                        lekka, agrur, amezzaɣ

27            canaris                                                                      kalalius

28            capitale                                                                      tamanaɣt             

29            carrefour                                                        iceryiwen

30            cauchemar                                                        axerri

31            cercle                                                                       aẓayer

32            certain (être certain)                                          lekken                           

33            chassepot                                                        acacpu 

34            chauve                                                                      aceqliɛ

35            chauve-souris                                          ameččuɣlal, ssaylal

36            chômage                                                        asummer 

37            circculation                                                        arured

38            circonférence, rotondité                            adewwer, abeḥnen

39            civilisation                                                        taɣerma 

40            claie, brancard                                                        adni, aferrug

41            clavier                                                                      iniway

42            climat                                                                        anezwu

43            commerce                                                        tanezzuyt 

44            concret                                                                      akmam

45            condition, délai, donner du temps :               tafada             

46            conscience                                                        tafrit 

47            contrat                                                                      agatu

48            corps                                                                      agerbuz 

49            couloir, corridor                                          agnir

50            coupable                                                        amḍalmu

51            courant                                                                      aḍru

52            couvre-feu                                                        argelfat

53            crâne                                                                       aceqlal

54            cribler, tirer par  rafales                                          asasti                    

55            crise                                                                      tazɣent                

56            curiosité                                                        tewnef                           

57            date                                                                      azemz                            

58            débat                                                                      askasi

59            départ                                                                      tawada

60            désert                                                                      tineri 

61            désir (sexuel)                                                        amuqqu

62            détester                                                                      aksan

63            développement                                                        taneflit                           

64            digue                                                                      tuggugt                

65            diplôme                                                        agerdas 

66            direction (                                                        tanehla

67            direction (sens)                                                        tanila                            

68            dossier                                                                      akaram               

69            écho, vibration                                                        anina

70            économie                                                        tadamsa

71            écrou                                                                      luceq

72            efforts                                                                      tinimar                           

73            embuscade                                                        tamedwit

74            émotion                                                        araqi

75            employé                                                        amaras

76            enclume                                                        tawwent 

77            équilibre, être remonté                                          nnaqir

78            espèce                                                                      iziɣer

79            est                                                                      asammer

80            estomac                                                          agerzi

81            étage                                                                      taska, leɛli

82            état                                                                      awanek

83            éterniser (s')                                                        aɣellel                             

84            étranger                                                        awerdan              

85            être aux aguêts, espionner                             asmiccew             

86            examen                                                                      akayaḍ                           

87            extasier (s’), extase                                          brasem, abrasem

88            extrêmité                                                        tirira

89            falaise                                                                      acruf

90            fantômes                                                         anzaten                

91            fatigue,très excité                                          ursan

92            fibre                                                                      tinzeɣt

93            figuier                                                                      tagrurt 

94            fourmillère                                                        tabulga

95            fragile                                                                      hcic, ahcican

96            frémir                                                                      sderwi

97            fuite, faille                                                        inessig

98            gangrène                                                        tigermi, burekku

99            gardien                                                                      amdif                           

100         glaires,  lanugo                                                        ifan

101         goût (at-seghrucen)                                            aram             

102         graver, écrire                                                        jeṛrer

103         gravité, sérieux                                                        arunkes

104         grève                                                                      tagant

105         gris (être)                                                        yellemlem

106         gué                                                                      asaka

107         guépard                                                                      amayas  

108         hache (petite)                                                        tagesrart

109         hair, réprouver                                                        kuẓ             

110         hasard                                                                      agacur

111         hépatite                                                                      nannas 

112         hypocrite                                                        aḥerrar

113         inaugurer, étrenner, essayer                              asunẓu

114         inconnu                                                        warussin

115         innocent                                                        amesli, igellil             

116         insomnie                                                        azenneqnaq 

117         inspecteur                                                        amaswaḍ

118         intelligence                                                        tigzi

119         intérêt (prêt)                                                        lmijal

120         invasion, submersion                                          anbaz

121         isocèle                                                                      agdadsan

122         l'année prochaine                                          wi-ddren

123         liquide                                                                      cennun

124         logique                                                                      tameẓla             

125         lueur                                                                      azaylellu,tezrureq

126         mâchoire                                                        amayeg

127         maladie du figuier                                          taylalt 

128         malgré moi                                                        ccil-iw

129         marche, degré (escalier)                                          tameddayt

130         mauvaise œdeur                                          ṣsnan 

131         médire, médisance                                          sfultu, asfultuy

132         mémoire                                                        anecfu             

133         ménager, prendre soin                                          kaz

134         meneur                                                                      amanun

135         mer                                                                      azegza             

136         millier                                                                      agim 

137         ministre                                                        aneɣlaf

138         mirage                                                                      aman n maɛrur

139         mission                                                         tuɣḍaṭ

140         modernité                                                        tatrarit

141         mouvement                                                        ambiwel

142         muguet (maladie)                                          buyefrax, bumlal 

143         muscle                                                                      asfugan 

144         musique                                                        aẓawan

145         négation                                                        tibawt

146         neutraliser, hypnotiser                                          sfedlellen

147         niveau, limite                                                        aswir

148         nord                                                                      ataram

149         nouveau                                                        amaynut

150         objectif                                                                      iswi

151         occasion                                                        asulef

152         ordinateur                                                        aselkim

153         ordre de mission                                          tasunḍa

154         ordre, injonction                                          asuneḍ, asendeh

155         organisation                                                        tuddsa

156         orgie,  festin clandestin                              taseglut

157         ouest                                                                      amalu

158         outre pleine                                                        aqnuc, taqnuct

159         paraître                                                         ikad  syn. iban

160         parchemin                                                        tidsi

161         partir                                                                      reg

162         période, durée                                                        tamuddi

163         personnalité                                                        timmad

164         phare                                                                      afensu

165         place,emploi                                                        tanyilt 

166         plafond tressé                                                        iẓedki 

167         plage                                                                      aftis

168         plâtre                                                                      anegmires

169         populisme                                                        aɣreffa

170         portrait                                                                      arudem

171         prière  2ème  de l'après-midi                             tukkuẓin 

172         producteur                                                        anfaras              

173         progrès, aller de l'avant                                          afara

174         proie                                                                      tasɣit

175         projet                                                                      asenfar

176         propriété (agraire)                                          tigemmi

177         protéger, couver                                            sberber

178         protestation                                                        aceɛnen

179         racontar, cancan                                          aqanan

180         raisonnement                                                        aseɣzen

181         rapidement, vite                                          sigel

182         réalité                                                                      tilawt

183         règle, loi                                                        alugen             

184         relation                                                                      amyili

185         rencontre                                          amugger syn : timlilit

186         repos, paix                                                        asgunfu

187         réseau (Web)                                                        aẓetta             

188         résine                                                                      tiẓeft

189         restaurant, gargotte                                           tawuffalt

190         retraite                                                        tastaɣt, tirura, lantrit  

191         roupester                                                        ceɛnen, aceɛnen

192         rythme                                                                      anya

193         salaire                                                                      tanseɣt 

194         salamandre                                                        tagdest

195         saluer                                                                      zuli

196         sculpteur                                                        agasrar

197         sculpture                                                         agesrer 

198         sentiment                                                        afray                

199         service (administratif)                                          amezlu

200         serviette                                          asames,timeḥremt

201         sexe                                                                      azuf

202         sexualité                                                        tuzzuft

203         siège, fauteuil                                                        attag 

204         signe  (faire un)                                                        sluɣmec

205         signes, signal                                                        tamulli

206         situation                                                        tagniţ, awan

207         société                                                                      timessi 

208         solitude                                                                      timannest

209         solution, explication                                          zzuf

210         souffrance                                                        astaṣer

211         stérile                                                                      amegzul, iɛiqer

212         sud                                                                      anẓul

213         suicide                                                                      aneɣman

214         sûr (être)                                                        lkem

215         tableau                                                                      tancirt, timeẓrit

216         taciturne, dépressif, taiseux                            aneggaymru

217         tandis que                                                        wayel

218         temps                                                                      akkud

219         timidité                                                                      ashillweḍ

220         tirailleur                                                        atirayur 

221         torturer                                                                      feɣes, afeɣes

222         tournis, maladie du mouton                            ṭaglal 

223         tournois                                                        taberza

224         transport                                                        tumnayt 

225         triangle                                                                      akerdis              

226         tuteur                                                                      asalel

227         tuteur, (support)                                          tasalelt

228         univers                                                                      amaḍal

229         vendetta                                                          lewsegga

230         vengeance                                                        ţaṛ

231         vert (couleur)                                                        adal

232         victime                                                                      tasɣit

233         victime, proie                                                        tasɣit, abuka

234         violence                                                        takriṭ

235         vipère                                                                      azrem-Qasi

236         vite (faire)                                                        segger

237         vitesse                                                                      azerzer

238         voile, aveuglement                                          aɣmemmas

239         volant                                                                      taẓayert

240         volonté                                            beqqu, lebɣi, amummi

241         WC, toilettes                                                        abduz

242         yaourt                                                                      igis

 

Yeţkemmil deg uṭun i d-iteddun (Aḥric 2)

 

 

 Retour en haut

Numéro 66  Novembre 2013

 

L’article :

      Prénoms amazighs : le HCA appelle aux «état généraux de l’état civil»Description : Description : Description : Description : Description : Description : Taille du texte normaleDescription : Description : Description : Description : Description : Description : Agrandir la taille du texte

par Fatima Arab, El-Watan du 27.07.13  

Une liste de 300 prénoms amazighs vient d’être adoptée par le ministère de l’Intérieur.

Cette liste, publiée par le quotidien Liberté, s’ajoutera à la nomenclature de référence des prénoms dans le service de l’état civil. C’est lors de la dernière visite du Premier ministre à Tizi Ouzou que le gouvernement a décidé d’adopter cette liste. «C’est une première étape d’un long travail», explique Youcef Merahi, secrétaire général du Haut-Commissariat à l’amazighité (HCA), contacté hier, qui a proposé une liste de près de 1000 prénoms pour actualiser la nomenclature de référence et mettre fin au tourment des familles qui se sont vu refuser l’inscription d’un de leurs enfants sous des prénoms berbères souhaités.

Cette première liste de 300 prénoms concerne les prénoms usuels que certains agents de l’état civil s’entêtent à refuser. «Nous espérons que l’adoption de cette liste mettra un terme à l’excès de zèle de certains agents de l’état civil qui ne s’opposeront plus à l’inscription d’un nouveau-né sous un prénom choisi par ses parents.» La loi offre la possibilité aux parents d’inscrire leurs enfants sous des prénoms uniquement à consonance algérienne.

La dernière nomenclature officielle date de 1981. La liste des prénoms a évolué selon plusieurs critères : quête identitaire ou effet de mode. Les APC ont traité différemment les choix des parents. Des APC refusent de valider certains prénoms alors que dans d’autres ils sont inscrits sans aucune embûche. M. Merahi rappelle le calvaire d’un père de famille de la commune de Aïn Touta à l’est du pays qui a voulu prénommer ses enfants Micipsa et Gaya. C’est uniquement après une longue bataille que ce père a obtenu gain de cause.


Dans cette commune, des prénoms comme Ayatoulah Khomaini sont inscrits sans aucune réserve. Les cas de prénoms rejetés par la commune de Tizi Ouzou ont défrayé la chronique. «Les parents ont dû batailler au niveau du tribunal pour que les enfants portent les prénoms voulus.»

Le HCA plaide pour des «états généraux de l’état civil» afin, explique M. Merahi, de recadrer par des spécialistes le travail sur les prénoms et mettre cet aspect à l’abri de tout enjeu en explicitant clairement le texte de loi définissant le prénom, de définir la consonance algérienne et respecter les dispositions de la Constitution dont certains agents de l’état civil ignorent l’article portant sur le caractère national de tamazight.

Le HCA avait remis une liste de près de 1000 prénoms. Les pouvoirs publics ont décidé alors de réduire la liste à 300 prénoms, une moitié de prénoms féminins et l’autre moitié pour les prénoms masculins. Le HCA a émis en outre quatre réserves concernant notamment le respect de l’orthographe dans la transcription de l’arabe vers le latin ou le tamazight ou l’inverse. Youcef Merahi plaide aussi pour que les prénoms déjà inscrits soient considérés d’office comme des prénoms usuels dans l’administration.

Fatima Arab

 

 

 

Retour en haut

Numéro 66  Novembre 2013

 

 

 

 

Retour en haut

Numéro 66  Novembre 2013

 

L’ évocation :

 

 

Sliman AZEM, TADIWENNIT RADYU AFRIC

        

SLIMAN AZEM D TEQBAYLIT ?

Ma yella ur sɛiɣ le droit a d-iniɣ aggur, ajrad, aɣrum… Lukan azekka a d-adreɣ le pain a yi-rren ɣer lḥebs. Ihi ur d-ttadreɣ liberté d wayen akk niḍen.

Deg radyu n teqbaylit, deg useggas 1956, yesteqsa-yi-d Ḥamid, a t-yerḥem Rebbi, s tmeslayt tafransist : « Acu tettḥibbiḍ di dunit-ik ? » Nniɣ-as, ulac acu ɣlayen ɣur-i nnig n tlelli-inu. Ttḥibbiɣ ad iliɣ ur yi-iḥekkem yiwen.

Din din, lḥekkam yimar ɛebbren i wawal, nnan-as : « Wa yebɣa a d-yini ur ilaq Fransa a teḥkem Lezzayer ».

Awal-ayi ar tura simɣuren deg-s ayen din.

Nekni zik nettagad irumiyen, neqqim ar tura nettagad. Mi d-tekkreḍ a d-tiniḍ kra, a k-inin : « Ccet ! Neɣ mulac la S.M a k-d-zzin. »

Ihi tura di tugdi kan ara nemmet ? Nruḥ ar yiwen a nesker la fiche, yenna-k : « Ugadeɣ a d-ǧǧeɣ tarwa-w. » Nniɣ-as, keč akka ara temteḍ, a tettagadeḍ tili-inek. Teẓram amek i wen-xeddmen.

Ihi steqsayeɣ deg yiman-iw : Ɛyiɣ ttagadeɣ. Ugadeɣ,ugadeɣ armi ɛyiɣ deg tugdi, tenɣel-d.

RADYU TEGDEL ?

Deg useggas 1956, ḥebsen-iyi snat leɣnat : Ffeɣ ay ajrad tamurt-iw d Yedher-d waggur. Leɣnawit-a, xedmeɣ-tent-id di Radyu Paris, faqen-qsent di tmurt Lezzayer, ḥebsen-tent. Axater imar, ayen i d-iɛeddan di radyu Paris a d-iɛeddi di Lezzayer, din di Lezzayer i tent-ṭrejmen, nnan « Tkelxeḍ-aɣ ! ». Si ’mar anda tt-ufan a tt-kksen.

Ɛnan axeddam n Pathé Marconi, steqsan-t ɣef uḍebsi, yerra-yasen-d , mačči ɣur-s skelseɣ. yeffer-it armi d 1962 isuffeɣ-it-id.

LEΓNA « YEDHER-D WAGGUR » ?

Tuli-d d aḍebsi ass 03 ibrir 1956, teffeɣ-d di radyu deg useggas 1958, asmi i ten-yuker Ḥamid. Isefhem-iten, leɣna tettmeslay ɣef De Gaulle, d netta i d-yettwessif d aggur. Din din tuɣal tettɛedday-d yalas di radyu.

Deg lgirra des 06 jours, d Israel, radyu n Lezzayer tekkes akk iɣennayen udayen, rnan-iyi nek ; snin-iyi am dekkar. Γilen di Tel Aviv i luleɣ.

Ta d sebba kan i d-ufan. Lukan kksen tid ur sen-neɛjib am « Baba Γayu, Amqerqur… ». Aṭas i kerhen « Terwi teberwi », axater nutni bɣan limer qareɣ « tseggem akken ilaq ». seg yimar ḥuccen kulec. Wama acuɣer ur ttaǧǧan ara leɣnat « Tamurt-iw ɛzizen, D aɣrib d aberrani… »

Yerna d wid yettḥessisen ara d-yinin ma yelha neɣ ala wayen ttɣenniɣ.

 

TUΓALIN ΓER TMURT ?

Ma yebɣa Rebbi ad uɣaleɣ.

Tura mačči d lebɣi ur bɣiɣ ad uɣaleɣ. maɛna amek ara tuɣaleḍ, ma yella aḍebsi alamma terriḍ-as tisegnit d lkura s wamek ara d-iɣenni 03 dqayeq umbeɛd ad yeḥbes.

Ladɣa ur ṭiseɣ ara, nudaɣ acuɣer i ḥuccen akk leɣnat-iw, ufiɣ aya yella-d mi s teqbaylit i ttɣenniɣ. Ur bɣin ara taqbaylit-nni, ula d nek ur yi-yebɣin ara.

Tura ṭalabeɣ deg Rebbi a tbeddel teswiɛt s lxir a d-yuɣal lḥeq, ad uɣaleɣ ɣer tmurt-iw. Bɣiɣ, bɣiɣ akter n medden. Ma nutni bɣan a yi-ẓren, nek bɣiɣ-ten ayen din. Ma teqqim akkagi, iḍebsiyen-iw ur ten-id-sɛeddayen, acuɣer ara uɣaleɣ ar din ? Ma yeǧǧa-ten Rebbi akka, d nutni ara iserwaten, ṭixer ad srewten alamma ɛyan, nekkini ffɣeɣ i lbaraka-nsen, ur ḍmiɛeɣ deg-sen lxir. 10 snin-a i ḥebsen iḍebsiyen-iw di tmurt, nek ḥesbeɣ-ten amzun d lḥebs. Ihi, win ara d-yeffɣen si lḥebs ur yettuɣal ɣur-s.

TALUFT N TMAZIΓT ?

Ayen yeɛnan ayen xeddmeɣ, nek, si zik xeddmeɣ iḍebsiyen ɣef wayen i d-qareɣ kan. Maɛna, ma yella llan imeslayen ɣef tmaziɣt, sliɣ-asen, ɛejben-iyi, ma nemjaza zemreɣ a ten-id-xedmeɣ deg ’ḍebsi. Aṭas ur nqebbel ara, ttagaden. Nek, a ten-id-ɣenniɣ. Maɛna, anwa ara ten-id-isuffɣen. Akken twalam, nek xeddmeɣ ɣer irumiyen neɣ ɣer waɛraben, m’ara k-yini « nek, ttagadeɣ ». acu ara txedmeḍ ?

Ma d nek, a wen-id-iniɣ qebleɣ a d-ɣenniɣ, afet-d win ara d-isuffɣen. Akken twalam ; wiyi i d-isuffuɣen iḍebsiyen d tejjar.

ICENNAYEN-IJDIDEN ?

Deg uḥric-a n leɣna, yella Nurdin, Lḥsnawi rniɣ-d nek, di 03 neɣ 04 ; yella daɣen Zerruq Allawa, yuɣal Yerna-d Yeḥyaten. Rennun-d akken yiwen yiwen. Necba a (bouquet) n yijeǧǧigen, m’ur s-terniḍ ara kra n uḥcic ur icebbeḥ ara. Tura ferḥeɣ mi qwan iɣennayen. Ɣas ur yessin ara ad yuɣal ad yissin, ɣas ur yefhim ara ad yuɣal ad yefhem… imdane ad xtiren, meqqer ssuq. Ferḥeɣ yes-sen ayen din.

Nek, dayen ẓriɣ deg ’ḍebsiyen-iw : nwiɣ ur leḥḥun ara, ziɣen ɣelḍeɣ. Taqbaylit tura tuɣ iẓuran-is uɣen ṭafen. Tekkren-d yejdiden, ur ufiɣ anwa ara hewneɣ ɣef wayeḍ. Nutni daɣen, ad frefren. Ass-a ma mmuteɣ atta teɛmer, thennaɣ axater llan  iɣennayen u mazal a d-rennun.

Mi qwan iɣennayen, teqwa teqbaylit.

CNA CENNUN ?

Sliɣ i « Baba-inu ba », sliɣ i les Abra,is… La d-qaren c’est l’evolution, nemxalaf deg leɣnat, nemxalaf ula deg lḥeṭṭa : zik ttrebbin timira, claɣem, tura d acebbub. Ittusemma nutni tura ṭṭafaren lweqt. Zik, ulac ayen yellan akka tura : ilaq a tɛiceḍ lweqt-nni ideg teddreḍ. Tura tekcem-d lmuziga tajdiṭ, ljil-a yedda yid-s. Zik, nessen ajewwaq neɣ lɣiḍa. Ass-a, kkaten le piano, la contre-basse, le violon… Ur nezmir a d-nini ɣelḍen, mi mačči s ujewwaq i ttɣennin.

Ladɣa a wen-d-fkeɣ lemtel n leɣna i wumi semmaɣ « Si Muḥ yenna ». Γennaɣ isefra-s. Din sxedmeɣ anagar ṭbel d lɣiḍa, axater bɣiɣ ad dduɣ d lweqt-ines. Imar ulac la guitare, derbuka…

Nek, ɛerḍeɣ a s-rreɣ tajmilt akken zemreɣ, qareɣ-as : « Di lxater-ik a Si Muḥend u-Mḥend i d-yeǧǧan lsas i lfen n teqbaylit. »

A d-greɣ kan akka ticcewt, mi d-nemeslay ɣef Si Muḥend u-Mḥend : limer d lebɣi, dili rran-as tajmilt. Nutni ttun-t, ur d-meslayen fell-as la deg radyu, la deg television, la deg ’jernan. Ttun-t, iruḥ kan akken.    

Tura, ayen yeɛnan ajdid ilaq a d-yili am les Abranis, am Jamal Allam… Acu kan ur ilaq a nettu aqdim-nni ! Akken i d-giɣ kra ubeddel deg leɣna ttɣenniɣ, ur teqqim ara am tin n zik, i d-rnan wiyi, la ttqeddimen lfen ɣer zdat. Akken i sxedmeɣ aṭas n les instruments, i d-rnan wiyi sxedmen akter-iw.

LMEƐNA DEG CCNA ?

Yella yiwen yenna-k : « Leɣnawit-ik akk fehmeɣ-tent anagar leɣna « A win yellan d lfahem ». Nniɣ-as aql-i ttnadiɣ ɣef lfahem-nni, mi yi-d-isefhem a k-id-sfehmeɣ. Ma d tura mazal yr yi-d-ijaweb.

Tura nek, ur zmireɣ a d-sfehmeɣ akk lɣenyat-iw, axater lmeɛna deg leɣna wessiɛet ; err-itt anda i k-yehwa.

Ma yella d leɣna umqerqur, a d-iniɣ win yeẓẓaren iman-is d amqerqur, telha i netta.

lmeɛna n leɣna, anda i k-yehwa tawiḍ-tt. Bac a k-id-sfehmeɣ mliḥ, jɛel truḥeḍ ɣer udrwic, a k-yini : « Win tenwiḍ d ameddakel-ik, ḥader iman-ik deg-s ! » Ur k-d-yeqqar isem-is, d anwa. Keč umbeɛd a tebdud : « Aah, welleh ar d flan… »

Ihi nek, ɣef leɣnawit-iw ulac acu ara d-iniɣ akter. D lmeɛna, qqen-itt anda i k-yehwa.

Yumayen-a iɛeddan, xedmeɣ-d yiwet leɣna d tajdiṭ ɣef wat laxert. deg lɛada n umdan, d wid yeddren i itettrun ɣef wid yemmuten. Nek, qelbeɣ lecɣal, d wid yemmuten i itettrun ɣef wid yeddren. Qareɣ-as :

Urgaɣ wid yemmuten,

Ufiɣ-ten mazal ḥeznen.

Steqsaɣ acu i ten-yuɣen.

Da ma twalam, sxedmeɣ deg-s awal Urgaɣ, mačči ẓerreɣ wid yemmuten, akken wid ara yeslen a s-inin d tidett, at laxert nezmer a ten-nargu.

AWAL N TAGGARA ?

Ferḥeɣ mi d-tusim akka tura kunwi d imezyanen. Ferḥeɣ aṭas mi d-tɛezmem a txedmem nnig wayen tzemrem, axater ayen tqeddcem akka tura, tgim-tt d lebni i tussna i lfayda uqerru, mačči ilfayda n ljib. Tesaremem s lḥaja mezziyet yelha cɣel, axater lḥaja d tabeztuḥt tettimɣur.

 

 

 

Retour en haut

Numéro 66  Novembre 2013

L’ interview :

 

Le poète Ahcène Meriche à coeur ouvert

 

par Mohammed Amrous

 Le Matin | 19-09-2013 |

Ahcène Mariche est un homme d'envergure. Il est large d'esprit et rare de culture. Avant d'être un poète, c'est un homme d'esprit et de cœur. Ses pensées et réflexions vont bien au-delà des grands horizons de sa Kabylie natale. Ses passions et ses sentiments, s'expriment bien plus haut que les sommets des montagnes qui l'ont vu naître.

Ce professeur de physique a une dimension personnelle qui ouvre une large porte à toute la diversité de l'humanisme et de la culture. Car, ce professeur et ce poète cause aussi aux autres muses, celles de la philosophie comme toutes celles de la Nature et du Monde. Ahcène est un poète abondant et généreux. Ce recueil de plus de quarante poèmes est le dernier né d'une déjà grande famille. C'est en effet le dixième ouvrage que nous offre l'auteur. Mais la quantité n'est pas tout. Les vers d’Ahcène Mariche planent tous à une belle hauteur et témoignent d'une riche et grande diversité. Mais c'est d'abord dans les racines millénaires de sa culture kabyle que ce poète trouve sans conteste les sources de son inspiration. Ses textes sont empreints d'art de vivre. Homme de passion, l'amour fleurit à tous les tournants de sa poésie. L'homme est sensible aux battements du cœur amoureux, aux charmes et à la beauté féminine. Pétri des beautés de sa Kabylie, il chante aussi son amour de la nature et des beaux paysages. Il se fait défenseur militant d'un environnement qu'il faut respecter admirer et… protéger. La nature qui nous environne / Souffre d'un manque de vigilance. D'elle ne se soucie personne. Mais pour Ahcène Mariche, la poésie n'est pas seulement évasion et envol. Il sait aussi les réalités d'aujourd'hui et il leur ouvre volontiers ses vers a-t-il mentionné en introduction de son livre préfacé par Roland Lecoiny. A l’occasion de la sortie de son 10e recueil de poésie, il répond à nos questions.

Le Matindz.net : Après avoir édité dix recueils de poésie en trois langues kabyle, français et en anglais ici en Algérie dont La toupie et l'échelle, vous venez de publier un recueil de poésie en France chez les éditions Edilivre en format papier et version électronique. Parlez-nous justement de cette œuvre ?

"La toupie et l'échelle" est la version traduction en langue française faite par le poète et traducteur Lounes Ameziane. A l’origine ce recueil je l’ai écris en kabyle (tamazight) sous le titre de "Tibernint d ssellum". Il contient 100 pages et 44 poèmes où j’ai eu à traiter l’amour sous toutes ses formes, la dégradation de l’environnement, l’invasion culturelle,… En fabuliste aussi, j’ai fait parier le soleil et le vent, j’ai fait parler la porte et nous parle de son histoire avec l’homme, comme j’ai fait parler le miroir aussi. Comme j’ai soulevé le problème du célibat forcé que vivent nos jeunes…J’ai écris aussi sur le vent, la poésie, la disette en marche comme j’ai installé pas mal de duels : le feu et l’amour, la raison et le cœur, la nuit et le jour, malheurs et réjouissances. Ce recueil est préfacé par le poète français Roland Lecoiny

Ahcène Mariche est peu connu surtout chez cette nouvelle génération, pouvez-vous nous faire aperçu biographie sur votre vie et votre travail ? 

Ahcène Mariche : Je suis né le 21 février 1967 à Tala Toulmouts dans la commune de Tizi Rached à Tizi Ouzou en Kabylie. Issu d’une famille modeste et jalouse de sa culture. Baignant dans un climat où la culture règne en maître, l’hérédité aidant car mon grand-père maternel Ali n SAID était poète troubadour. Les gènes de poésie ont surgit en mon âme avec les compositions que j’avais signées en étant lycéen en classe de 2ème AS à Larbaa Nath Irathen.

Très calme de nature et attentif, je prends toujours le soin de bien observer, mâcher mes mots…Très à l’écoute de ma société, très critique dans mon regard, imaginatif à l’extrême. Je pousse loin mes idées et je convie à chaque fois à faire avec moi des voyages inédits voire des odyssées. Je suis professeur de physique, acteur, journaliste, cameraman et photographe, je mêle et entremêle la science à la littérature, l’image et le son, les rêves et la réalité que je traduis en juste mot pour dire et écrire… La touche psychanalytique, surréaliste, humaniste… sont omniprésentes dans mes œuvres.

Jaloux de ma langue maternelle, le tamazight, j’écris avec ; mais en guise de lui donner d’autres ailes, je traduis mes poèmes en plusieurs langues dont le français, l’anglais, l’arabe, l’italien, l’allemand, le japonais le danois et le chinois …

Même vers des contrées lointaines, je fais parvenir mes pensées comme pour leur dire qu’on est là, et je leur ouvre l’armoire de notre culture ancestrale qui n’a rien à envier aux autres cultures et au diapason de l’évolution et de la modernité. Mes rencontres avec plusieurs artistes de renom : Cherif Kheddam, Nouara, Ait Menguellet, Medjahed Hamid, Malika Domrane, Cherif Hamani, Farid Ferragui…ont été des stimulants de taille pour une carrière que je n’imaginais guère.

Depuis juin 2005 à ce jour j’ai édité 9 recueils de poésie en trois langues en Algérie et deux recueils de poésie en France chez Edilivre. Comme j’ai publié dans quatre anthologies de poésie en France et aux USA. J’ai édité aussi un CD audio de ma poésie accompagnée de musique en 2008 et 08 chanteurs kabyles ont chanté mes poèmes. Ma poésie a inspiré plusieurs artistes peintres, comme aussi le dramaturge Sami Allam qui a inséré mon poème "Achal yellan di tullasa dans son monologue "Urgagh mmutegh". J’ai travaillé aussi comme animateur de radio, où j’avais animé 22 émissions de radio de 2h chacune sur une radio web.

Parlez-nous sur vos débuts dans la poésie, et ce qui vous a suscité justement d'investir dans ce beau monde ?

Tout a commencé au berceau je pense car ma mère qui aime toujours chanter, me border avec des acewwiq (icewiqen au pluriel), et conter aussi a sûrement eu de l’influence sur moi. Ajouter à cela l’hérédité, vu que mon grand père maternel était poète donc via les genèses ; il m’a transmis le don.

La radio chaine 2 est pour beaucoup aussi vu que je l’écoutais sans cesse depuis que j’étais enfant au point d’apprendre des centaines de chansons, des poèmes, des contes sur les ondes de la radio kabyle. En entrant au lycée, j’ai trouvé une bande de copains qui rimaient aussi et qui chantaient alors je me suis retrouvé dans cette ambiance et c’est dans le lycée El Illouli de Larbaa Nath Iraten que j’ai composé mon premier poème et d’autres ont suivi et ça a fait un long chapelet.

J’avais lu plein de poésie et surtout en ce temps, j’ai lu et écouté si Mohand ou Mhand, Cheikh Mohand ou Lhocine comme j’écoutais beaucoup le grand dramaturge Mohia, Ait Menguellet , Slimane Azem, Cherif Kheddam, Ben Mohammed, Mohammed Benhanafi qui sont une vraie école pour moi.

Quels sont les thèmes traités dans votre nouvelle œuvre de poésie ?

J’ai touché un peu à tout : l’amour (le marécage de l’amour, l’amour est comme une montagne, cœur de glace, le virage de ma vie), l’espoir se met à geindre, les expériences, je vis là où…, il m’échappa une parole, j’ai cru, le destin, faisant le compte, l’information, le bonheur, l’élément qu’on méprise la dégradation de l’environnement, l’invasion culturelle et, enfin 44 sujets chacun son importance et son poids.

Quelles sont vos publications qui sont officiellement disponibles sur le marché ?

De mes 09 livres édités, il reste uniquement le recueil Tazlagt N Tikta ici en Algérie. Par contre en France, il n y’a que deux de disponible et qui sont «contusions» et "La toupie et l’échelle" chez les éditions Edilivre en format papier et électronique. Vu la rupture de mon stock je dois les rééditer d’ici le mois d’octobre pour satisfaire la demande de mes lecteurs et fans. Il y’a des livres qui sont absent des étales depuis 2006 et 2007.

La poésie connaît un net recul et elle ne trouve guère d’engouement chez les lecteurs, qu’en pensez-vous? Et qu’elle signifie justement la poésie pour vous ?

Mon expérience sur le terrain me prouve vraiment le contraire surtout que j’ai beaucoup voyagé avec mon œuvre un peu partout en Algérie. Surtout lors des ventes dédicaces et salons du livres et je suis vraiment satisfait. Le problème se pose autrement, il y a une défaillance au niveau de nos libraires éditeurs, distributeurs et la politique du livre en Algérie ainsi que le côté information et médias qui fait vraiment défaut. Le lecteur est là, il a toujours soif de lire et j’ai remarqué que même la jeune génération s’y intéresse. Moi qui ai déjà édité en trois langues : kabyle, français et anglais j’ai bien noté que le lecteur algérien touche à tout.

Quel ordre de problèmes que vous et les artistes en général rencontrez dans la vie de tous les jours, et en particulier en édition ?

Les problèmes sont multiples et de tout genre et c’est ce qui décourage nos auteurs. A commencer par la politique du livre, les éditeurs, les libraires ainsi que les distributeurs. L’auteur qui tient à éditer doit bien remplacer tous ceux-ci pour arriver, ce qui est presque impossible. Il y a un manque de sérieux à tous les niveaux de la chaîne du livre. Ajouter à tout cela le problème de l’information et de la médiatisation qui persiste.

Imaginez même les libraires chez qui on dépose nos livres quand ils viennent à fermer ou à changer d’activité ou vendre leur commerce, ils ne nous contactent même pas pourtant on leur laisse notre numéro de contact. Il n’y a pas un auteur qui n'a pas été victime de ça au moins par 4 ou 5 libraires voir même 10 ce qui engendre une perte sèche.

D’où puisez-vous votre source d'inspiration ? Et combien de temps consacrez-vous pour composer un vers plutôt un poème ?

La vie de tous les jours et ce qui nous entoure sont les premiers inspirateurs surtout que l’artiste est très sensible. Ce qui plait, ce qui dérange, ce qui fait plaisir, ce qui fait pleurer, ce qui fait rire, puis aussi les visions de l’artiste envers sa société et sa philosophie de la vie.

Là, où tu jettes un regard, il y a toujours quelque chose qui va te provoquer pour devenir docile à l’idée qui vient. Le temps d’écriture d’un poème diffère d’un poème à un autre selon la longueur du poème et généralement ça vient tout seul donc juste le temps de la dictée de Clio, aussitôt terminé, je mets l’heure, la date et le lieu où j’ai écrit le poème.

Quels ont vos maitres spirituelles ? Autrement dit, quels sont les maîtres ou écrivains qui vous ont marqués plus ?

Du fait que je lis beaucoup et en quatre langues, il y a plusieurs poètes et auteurs qui m’ont fasciné et me poussent à lire davantage. Dans chaque littérature, il y a des spécificités culturelles avec leurs grands accents. J’avoue que les premiers poètes qui m’ont influencé sont : Slimane Azem, Cherif Kheddam, Ait Menguellet, Ben Mohammed, Mohammed Benhanafi… Et en français : Victor Hugo, Baudelaire, Jules Antoine, Jaques Brel,

En arabe surtout les anciens poètes que j’ai eu à découvrir quand j’étais surtout au lycée, puis Mahmoud Derwich, Nizar Kebani, puis nos poètes Ben guitoune, Moufdi Zakaria, Dahmane el Harrachi… En langue anglaise Shakespeare, Phil Collins… Les romanciers : Mouloud Mammeri, Mouloud Feraoun, Malek Ouary, Yasmina Khedra, Paolo Coelho, Amin Zaoui,…

Quels sont vos projets d'avenir ou en chantier ?

Mon viatique étant assez riche et mon ambition aussi, me laissent avoir plusieurs projets entre éditions et rééditions livres et CD. Je dois rééditer mes 10 premiers recueils de poésie : «Idh yukin», «Taazzult-iw», «Tiderray», «Tibernint d Ssellum» et «Tazlagt n tikta » en kabyle. «Les nuits volubiles», «confidences et mémoires», contusions et la toupie et l’échelle en langue française. «Voluble nights», «Confidence and Memories» en langue anglaise. Je dois aussi éditer «Khalilati» qui est la version arabe de «Taazzult-iw», «Collier d’idées» qui est la version française de «Tazlagt n tikta» et la version anglaise de «la toupie et l’échelle». Ajouter à tout cela deux CD audio de ma poésie en Slam de mes poèmes contenus dans «Tiderray» et «tibernint d ssellum» accompagnés de 06 instruments de musique.

Puisque vous exercez dans le secteur de l’éducation, pourriez-vous nous parler sur l'enseignement et le niveau d’instruction voire intellectuel aujourd'hui en Algérie ?

Le métier de professeur est un métier très difficile en Algérie vu les problèmes dont on souffre déjà dans la société puis dans l’école elle même. De plus en plus le niveau dégringole, les problèmes s’accumulent et on ne voit plus le bout du tunnel.

Si ce n’est la bonne foi et la conscience de nos enseignants, les dégâts seraient pires au point où l’enseignant subit le fardeau et regardez où en est sa santé et sa situation sociale vu l’ingratitude qu’il subit durant sa fonction.

Quand on trouve des licenciés, et plus et qui font des fautes graves, ou qu’ils n’ont aucune base c’est un sérieux problème. Tant que c’est juste le papier du diplôme qui est important. On n’avancera jamais. Il n’y a que ceux qui s’auto forment qui arrivent à suivre et avancer. Heureusement qu’il y en a encore si non c’est la catastrophe. Il y a beaucoup de choses à revoir dans l’école algérienne et il est grand temps. Rien qu’à voir le nombre d’écoles privées en Algérie et combien d’enfants qui suivent des cours de soutien, il y a de quoi à en tirer mille et une sonnettes d’alarmes.

Et comment pallier à cet état de fait ? Quelles solutions suggérez-vous ? La génération d'antan est plus active voire intelligente que celle d'aujourd'hui, que diriez-vous ou que pensez-vous ?

L’échelle des valeurs est actuellement renversée malheureusement et c’est bien la cause de tous les problèmes. Le savoir qui dans le temps était une vraie lumière, n’est plus vu de la même manière. L’intelligence aujourd’hui, on l’utilise dans bien d’autres choses, la ruse, l’arnaque, les vols, le trafique…. Le gain facile.

L’école n’est plus ce qu’elle était, elle n’est plus une priorité. Elle ne motive plus, car la réalité sociale aussi est pour beaucoup. Chez nous le savoir ne mènera nulle part de concret tant que le fameux piston et la tchipa ferment la porte devant les bonnes volontés, les sérieux et les ambitieux. Aussi, vous êtes défenseur de la nature et de l'environnement ; vous avez écrit un long poème sur ce sujet dans lequel vous tirez la sonnette d'alarme sur la dégradation de notre milieu de vie et notre environnement, quel constat vous en tirez ?

Le constat est vraiment amer, c’est triste de vivre dans cet environnement dont ne se soucie personne. Je vous le dédie entier pour mieux voir la catastrophe. Et tirer vous aussi la sonnette d’alarme.

L’environnement

La nature qui nous environne

Souffre d’un manque de vigilance.

D’elle ne se soucie personne ;

Elle subit nos négligences.

Des déchets qu’on lui donne

On voit partout la présence.

De leurs mains ils n’épargnent

Aucun lieu, ô mes frères.

Ni la forêt, ni la compagne

Ni les champs ni les rivières.

Et leur destruction gagne

Même le désert et la mer.

Chaque coin est un dépotoir ;

De tout côté sort la fumée.

La beauté n’est plus à voir ;

L’être humain l’a abîmée.

L’été, nos maquis sont noirs

Par les incendies allumés

La pollution infecte nos rivières

Que les égouts ont détruites.

Et par de nuisibles matières

Les poissons ont pris la fuite.

Il se trouve que même les pierres

Par le vol leur masse est réduite.

La chasse, jadis notre détente

Faisait du gibier notre lot.

A présent, l’hameçon qui remonte

Ne nous ramène rien de l’eau.

Et si tu es naïf tente

D’avoir d’un piège un oiseau.

Les bosquets qui s’offraient à la sieste,

Le feu les a consumés.

De la verdure rien ne reste ;

Tout est mort ou abîmé.

Le désastre est manifeste ;

Et finira par nous enfermer.

On fait l’hygiène en sa maison

Sans balayer devant sa porte.

Et de nos repas nous faisons

Des gaspillages de toute sorte.

Nature nous savons la raison

De ton chagrin que tu supportes.

Chez nous s’amoncellent les ordures ;

On apprivoise la saleté !

En dedans, nos maisons sont pures,

Dehors, chaque coin est gâté.

Les semeurs de pourriture

Ont chassé la propreté.

J’aime quand le vent se lève ;

Il dévoile tout à nos yeux.

Et quand le tourbillon élève

Les immondices vers les cieux.

Il les rassemble puis achève

Par les semer en tout lieu.

Et la mer quand elle s’agite

Et va remuer ses creux

Dont les débris remontent vite,

On dirait qu’elle se prête au jeu.

Et quand l’agitation la quitte,

Vois tes méfaits de tes yeux.

Les mouches et les moucherons

Nous suivent et nous enveniment.

Les légions de morpions

Dans la pourriture s’agglutinent.

La puanteur infecte les environs

Par les charognes et les vermines.

Qui néglige l’environnement

Sur lui tout le mal retombe.

Amis, si nous l’imitons

C’est que nous creusons nos tombes !

Donnant l’exemple en nettoyant ;

L’initiative nous incombe.

Balayons devant nos portes

Epurons la nature entière

Il faut qu’on aille et qu’on sorte

Nettoyer puits et rivières.

Et parmi les peuples, de la sorte,

Notre nation sera fière.

 

On vous laisse le soin de conclure ?

Le poète est le témoin de son temps, le miroir de sa société, il prédit, il voit, il avertit et souvent il lance des cris. Que notre société l’écoute, … que nos responsables fassent quelque chose avant que ça soit trop tard. La décantation aura lieu un jour…puis……

Propos recueillis par Mohammed Amrous

 

 

 

Retour en haut

Numéro 66  Novembre 2013

Tidlisin nnien :

Liberté de la personne humaine

 

 

  dans notre rubrique  Téléchargement :

 

http://www.ayamun.com/telechargement.htm

 

 

    

Retour en haut

Numéro 66  Novembre 2013

Le poème :

                                « Ɛebdelḥamid Benzin »

                                                                          asefru n dda Ɛebdella Ḥaman

Mi nemyussan di Wehren,

di sin lḥebs yesdukel-aɣ.

Ɛebdelḥamid Benzin (Abdelhamid Benzine)

Yusa-d isali nendef

Yeẓmi wul yengi d idim

Aɣmis mi t-neɣra yexsef

Yiṭij yessegra-d lɣim

Di Lezzayer yeḥzen weɣref

Fell-as irunda yettneẓẓim

Benzin amḍiq i yeṭṭef

Deg umezruy lebda yeqqim

Deg idurra yemmezga yudef

Di ẓẓwara a t-id-tettmektim

 

Abdelḥamid d ameɣnas

D aɣelnaẓri yettwassen

Tamurt merra inuda-tt

Ɣer lǧihad yezwar-asen

Mi d-nemmekti tirugza-s

Yufrar ger iɣelnawen

D asertay uḥdiq tikta-s

I tsutwin d rryem-nsen

D amaru yerna d aneɣmas

Yeǧǧa-d igan d imezgiyen

 

Mi nemyussan di Wehren

Di sin lḥebs yesdukel-aɣ

Yiwen cckal i ɣ-icudden

Ɣer Lambis d abrid wwin-aɣ

Nedder di tellis berriken

Azhaḍ n wemnakcam yeqqen-aɣ

Mi zrin rebɛa iseggasen

Ɣer Birdu d Buɣar beddlen-aɣ

Dinna i d aɣ-ssexnunnsen

Iserdas ucengu kkaten-aɣ

 

Asmi akken i nemfaraq

Di Tazult i yeṭṭef awal

S tinawin mi d aɣ-yesfaq

Ad nemmager aldun d wuzzal

Tamettant, idim, aɛwaq

Tidi amerret d wehzal

Ar d ifak unezgum ma nḍaq

Fell-aɣ ad tḍill tafat uzal

A d-tas tlelli i nectaq

Ad nmager iṭij n yimal

Ɛebdella Ḥaman, Wehran.

d tajmilt i umeddakel-ines n Lambis, ameɣnas aɣelnaẓri ameqqran

Asefk sɣur Numidya-Wehren

 


 



 Retour en haut

Adresse de messagerie électronique :  

ayamun@Hotmail.com

Adresse Web:

http://www.ayamun.com/

Retour en haut

Retour au titre

 

 

tanemmirt, i kra iẓuren ayamun, cyber-tasγunt n tsekla tamaziɣt, ar tufat !

Retour à Bienvenue

@Copyright  ayamun 2000
Dernière révision :
lundi 25 novembre 2013